Histoire

À moitié du XVIIIe siècle dans le sein de l’Église conventuel de Saint-Augustin, commençât le culte à la Vierge des Douleurs avec la célébration du septénaire des sept douleurs de Marie. On ignore la date exacte de la fondation, quoique probablement fût vers l’année 1779 quand un groupe de dévots de la Vierge des douleurs décidèrent dans l’église Conventuelle de Saint-Augustin  de s’organiser en confrérie, à l’honneur de la dénommée “Vierge des douleurs de la Descente de la Croix”. La Confrérie sera composée par des laboureurs* de la localité. Au cours de l’année 1782 et à cause des désaccords politiques, un groupe de ces membres ci-dessus mentionnés quittent celle-ci et en fondent une autre avec le nom de la confrérie: « la Royale Confrérie de la Vierge des Douleurs”, siégé à l’église Paroissiale de Saint Jean Baptiste .

 L’ancienne et fondatrice Confrérie sera connue au fil des ans avec le nom de la “Descente de Croix”. Le 2 décembre 1802 la Confrérie disposait de son » palanquin avec les statues du mystère de Jésus-Christ à la Descente de la Croix » pour la Semaine Sainte, Oeuvre de l’imagier José Gil (1759-1828) disciple de José Esteve (1741-1802) lequel en principe s’attribuât d’en être l’auteur. Le palanquin fut transporté à épaules de l’atelier du sculpteur situé à Valence jusqu’à Alzira.

Après la démolition de l’église de Saint-Augustin le 19 mars 1936, où le palanquin était gardé tout au long de l’année, celui-ci fut transporté chez le confrère Mr Francisco España adresse » la Plaza Mayor 47″. Au mois de mai avec la crainte par le déroulement des événements comme les incendies des Églises de la ville etc. “ la Descente de la Croix” fût transportée furtivement en véhicule propriété du transporteur Mr Rosell, jusqu’à la maison de Mr Tomas Mascarell, dans la rue Bailén nº 46, où il restât caché . Malheureusement tout fût en vain; sur l’actuelle place du Général Dolz, tout le palanquin et le groupe sculpté fût complètement brûlé le 3 de juillet 1936.

Après la Guerre Civile, entre les années 1940-1942, les processions seraient présidées par l’image de la Vierge ” La “María del Devallament” Marie à la Descente de la croix » qui date de la première moitié du XIXe siècle dont son auteur est inconnu, jusqu’à présent c’est l’unique » sculpture qui processione pendant la semaine sainte d’Alzira  » et qui est antérieure au conflit armé. 

Durant les premiers jours du mois de mai 1936 le confrère Mr Juan Bautista Rosell et son fils Bernardo emmenèrent sournoisement dans un chariot l’image de la Vierge Marie “la María” jusqu’à Benimuslem où elle restât cachée jusqu’à la fin de la guerre civile . Le 9 mars 1940 “la Marie” revenait à sa ville natale.Dès ce moment-Là, la Vierge Marie”de la Descente de la Croix processionnera tous les Vendredi Saint près du palanquin de Descente de Croix depuis l’année 1982.

 L’année 1985 le palanquin de” La Marie» fut restauré étant présidents Mr Andrés Collado et Mme Pepita Carrió et en exerçant comme marraine d’honneur Mme. Josefa Camarena (veuve de Mr. Luis Suñer), laquelle payât tous les frais. La composition du palanquin qui représente la Descente de Croix avec les suivantes statues, la Vierge Marie, Joseph d’Arimathée, Joseph Nicodème, Saint Jean Baptiste, Marie-Madeleine, deux hommes (un d’eux le fameux “Laboureur”, identifié par certains comme Simon de Cyrène) et Christ crucifié .La dernière restauration du palanquin (du groupe entier avec toutes les tailles en bois) se réalisait entre les années 2000 et 2001. L’année 2010 une réforme sera faite au palanquin de“Descente de Croix” avec cinq barres à partir de là et jusqu’à présent le palanquin de “Descente de Croix” processionnera à tous les événements à épaules, amené par 80 porteurs, à cette époque le premier contre-maître qui guide est Mr Bernardo Cano, ultérieurement pendant les années 2015 et 2016 on procède à une nouvelle réforme, le bas du palanquin qui était en fer sera changé par de l’ aluminium.

Depuis l’année 2014 le palanquin de Maríe de la Descente de la Croix est transportée par des porteuses.

Le siège de la Confrérie est dans la rue Velázquez Nº8 de la Ville d’Alzira, étant bénit par Mr L’archiprêtre Mr Enrique Masiá en exerçant comme les parrains de l’événement Mr Francisco Chordá et Mme Encarnación Gallart.

Au sein du local de la confrérie est aussi sauvegardée toute l’année, plusieurs images telles comme le palanquin de la Descente de Croix, La Marie de la Descente de Croix et son palanquin ( seulement s’il n’y a pas des parrains) dans ce cas-là les parrains ont comme grâce, pouvoir placer Marie chez eux depuis  Samedi de Gloire jusqu’à l’autre Samedi de Gloire. La Confrérie possède aussi l’image de (la Divina Aurora) la » Divine Aurore », et le Christ de L’aurore.

  La confrérie érigée canoniquement est inscrite à l’église la Encarnación. La “Confréríe de la descente de Croix ” compte actuellement avec 500 confrères. Le 6 avril 2008, le palanquin de la Descente de la Croix s’est rendu à Polinyà, pour commémorer le 65e anniversaire de sa construction, où il a eu lieu l’eucharistie, une procession dont quelques porteurs portèrent à épaules le palanquin dans cette localité. En même temps Mme Isabel Giner, fille du sculpteur ainsi que ses petits-enfants ont été commémorés..

 La confrérie érigée canoniquement est inscrite à l’église la Encarnación. La “Confréríe de la descente de Croix ” compte actuellement avec 500 confrères.

  La même année (2008) se réalisa la digitalisation complète des livres des actes que conserve la confrérie depuis l’année 1856, dont le but était de préserver les originaux,(patrimoine historique de la Confrérie), par celui qui était alors archiviste Mr Rubén Pastor, qui en même temps fait un résumé d’une partie de l’histoire de la confrérie, à ces jours elle est actualisée par Mme Àngels Furiò, qui la souscrit. Important à souligner qu’entre les années 1903 à 1943 dans la rédaction des actes officiels de la Confrérie il est habituel de l’appeler “Archicofradie de la Descente de Croix”. 

La Confrérie édite depuis l’année 1991 et de manière annuelle un livre revue. il faut remarquer la publication de l’an 1993 de ce livre qui a été fait d’une édition de luxe, à propos de la complète histoire de la confrérie réalisée par le confrère  Mr Alfredo Borrás Pascual. 

La “Confrérie” célèbre le septénaire consacré à “Marie de Descente de la Croix” qui finit le Vendredi des Douleurs; ce même soir à lieu rentrée la nuit le chemin de croix durant lequel on célèbre la traditionnelle rencontre( ou salutation) avec le palanquin de la” Royale Confrérie de la vierge des Douleurs” surnommé aussi la nuit des clins d’oeil; comme aussi à minuit du samedi Saint on célèbre la fête de la résurrection ou on transporte “ Marie” chez ses nouveaux parrains. Le premier dimanche du mois de mai on célèbre les actes de la Divine Aurore.

Actuellement la confrérie depuis le 3 de juillet 2014 se trouve également inscrite dans le registre municipal (comme association de laquelle nous représentons) avec le numéro 225.
L’habit que portent les confrères est: d’une toile en satin noir avec les boutons mixtes (blancs et noirs), est une sorte de cagoule en forme de cône en satin noir, qui a comme anagramme une croix avec le suaire sur laquelle reposent* les échelles. Tout cela brodé en or et blanc et d’un cordon à la ceinture en blanc ou mixte blanc et noir, et une cape en satin noir avec le blason de la Ville d’Alzira, et du côté gauche de la poitrine un scapulaire de la Vierge Marie de la Descente de la Croix, il faut ajouter une crosse* en acier inoxydable que sur la part supérieure il y a une croix avec les deux échelles latérales ( emblème de la Descente de la Croix)
En 2017 la confrérie reçoit le premier prix du concours de représentations de notre ville, en étant les parrains «la confrérie». Il convient mentionner dudit “DOSEL”( récréation des scènes de la passion du Christ) est oeuvre d’un groupe de confrères qui forme une équipe de travail surnommée l’équipe « dosselero » Nous soulignons de même qu’à la fin de cette année, concrètement les jours 13,14 et 15 d’octobre* auront lieu un événement très important pour tous, la XVe rencontre Nationale de Confréries,fraternités et Palanquins de la Descente de la Croix avec une procession qui revivra le Vendredi des Douleurs et qui vont processionner avec les palanquins de la Descente de la Croix et la Royale confrérie de la vierge des Douleurs en coïncidant dans” la plaza mayor” en réalisant ce qu’on appelle “ EL ENCUENTRO” la rencontre.